Blog.

Mon premier jour !

Tweet

03/10/2018

Ok, c'est bon. J'y suis. Après de nombreuses démarches : mails, courriers, et heures d'avions je vous propose de vous raconter mes impressions sur ma première semaine au Japon 日本.

 

Ma première journée

Après 18 heures d'avion réparties sur trois vols, je suis enfin arrivé au pays du soleil levant. J'ai atteri à l'aéroport International de Narita où la personne en charge des relations internationales de mon école m'attendait, nous l'appelerons Hiro. Il brandissait une pancarte à la main avec mon nom : je me suis cru dans un film. Après avoir passé l'immigration, sans savoir s'il fallait que je déclare les deux bouteilles de vin rouge et le saucisson que je ramenais de ma douce France, Hiro m'emmène à l'extérieur de l'aéroport.

 

Dès l'ouverture des portes automatiques de l'aéroport une grande bouffée de chaleur mélangée à un très fort taux d'humidité me frappa le visage : oui j'étais dans un pays tropical.

 

L'aéroport de Narita est à 45mn en voiture de la ville de Chiba, le temps donc, pour parler football, tennis, culture avec Hiro. Même si les Samourai Blues ne sont pas allés plus loin que les 8ème de finale durant la coupe du monde, ils ont tout de même fait un beau parcours ! Pas suffisant pour Hiro, il attendait plus de son équipe.

 

En arrivant à ma résidence étudiante, quelque chose me surprend : la propreté. Il n'y a absolument rien par terre, l'herbe est fraichement taillée et aucun mégot.

 

Alors que je rentre dans la résidence, une petite marche se présente à moi. Alors que je commence à faire mon premier pas sur le parquet brillant, Hiro me stoppe dans mon élan et me montre ses pieds qui sont équipés de chausson. OK, première grave erreur de ma part. Il ne faut pas oublier de se déchausser au niveau du genkan 玄関, qui est l'entrée de nombreuses maisons et résidences Japonaises. Je vais pas tarder à m'excuser envers Hiro à coup de 'Suminasen' すみません.

 

La résidence étudiante est séparée en deux. D'un côté, la résidence réservée aux femmes, et de l'autre celle réservée aux hommes. Plusieurs centaines d'étudiant·e·s vivent ici à l'année. La cafétéria de la résidence propose petit-déjeuner et dîner sur place. Pour le déjeuner d'autres cafétérias sont disponibles sur le campus. Il faudra débourser entre 200 et 300¥ (1.5€ et 2.2€) pour un repas complet.

 

La Chiba Institute of Technology (CIT) se situe sur deux campus. Le premier Shin-Narashino, comporte de nombreux batiments avec salles de cours, une bibliothèque, des terrains de tennis, de football et de baseball. Cependant, pour travailler sur mes recherches je dois me rendre au second campus: Tsudanuma, qui est à 15mn en bus de Shin-Narashino. L'école a mis en place une ligne de bus totalement gratuite. Elle permet à de nombreux étudiants et professeurs de faire plusieurs fois dans la journée l'aller/retour entre les deux campus.

 

Le soir même de mon arrivée, les autres étudiants du laboratoire dans lequel je vais faire mes recherches m'avaient préparé une fête de bienvenue ! Sushis, viande corréenne grillée à la plancha, pizzas, bières et cocktails Japonais : j'étais heureux. Tous les autres étudiants ont été d'une gentillesse incroyable avec moi. Certains m'ont même demandé de faire des photos avec eux. Cependant, petit à petit je me rendais compte que le communication avec les autres étudiants était réellement compliquée. Mes dizaines d'heures de Japonais durant mon 2nd semestre à l'UTC ne m'aident pas réellement et ils ne parlent quasiment pas anglais. Heureusement, mon Sensei 先生 était là pour faire la traduction.

Cette soirée de bienvenue m'a permis de faire une belle introduction à ce pays et à ses habitants que je ne "connaissais" qu'au travers des reportages et animés.

 

Une claque culturelle

Durant cette première semaine j'étais comme un enfant le jour de Noël. Je voulais aller partout, marcher dans toutes les rues, dire bonjour au plus de gens possible. J'étais fasciné par le petit Konbini du coin de la rue. Tous ces éléments étaient réellement nouveaux pour moi : je n'ai jamais eu la chance de voyager au Japon ou dans un pays asiatique. Cette culture étant relativement éloignée de la culture occidentale, j'ai déjà pu observer de nombreuses choses étonnantes.

 

Au niveau de la route, les Japonais sont extrêmement respectueux des signalisations. Dans une grande ville comme Chiba, les piétons ne traversent pas au rouge même dans le cas où aucune voiture n'est présente. De plus, les voitures ont tendance à très facilement laisser la place aux piétons, mais seulement lorsque ces derniers sont sur un passage prévu à cet effet. Enfin, personne ne klaxonne, je n'ai pour le moment entendu aucune voiture klaxonner, même aux heures de pointe.

 

Dans les gares Japonaises, une petite musique a pour but de vous annoncer lorsque vous arrivez en haut des escalatores. Aussi, tous les trains possèdent leur propre musique. Lors de l'arrivée en gare d'un train vous n'avez qu'à tendre l'oreille pour reconnaitre si c'est bien votre ligne. 

 

Le premier but de ce blog est donc une façon pour moi de faire le point sur les expériences que je vais pouvoir vivre au Japon. Déjà, dans un but pédagogique puisque la réussite de mon semestre se base en partie sur le contenu que je vais pouvoir poster ici. Le second est de vous faire partager mon quotidien d'une manière différente que des posts Facebook et des tweets.

 

Ah oui, mais pourquoi le Japon ?

J'aurais pu rester bien au chaud à Compiègne, admirer l'Oise couler, et participer aux soirées UTCéenne : et bien non. J'ai toujours voulu faire un semestre à l'étranger durant mes études, c'était ma dernière chance ! Je ne suis pas particulièrement fan des animés, mangas ou même de la culture traditionnelle Japonaise (même si je crois que je vais l'aimer), mais deux choses m'intéressent particulièrement :

 

Je posterais au minimum un article par semaine. J'ajouterais aussi de nouvelles fonctionnalités au fur et à mesure, comme la possiblité d'aimer un post.

Merci d'avoir lu ce premier article qui faisait office d'introduction à ce blog ! On se revoit très vite, n'hésitez pas à ajouter ce site dans vos favoris.