Blog.

Les konbini

Tweet

03/12/2018

Omniprésents sur l’archipel, les konbini, raccourci de l’anglais “convenience store”, sont des commerces de proximité qui proposent des produits de consommation courante et de nombreux services tous les jours de la semaine et 24h/24. 

Chaque jour, des millions de Japonais rentrent dans ces supérettes de quartier, pour acheter de quoi manger le midi, pour retirer de l’argent, voire pour payer leur facture d’électricité.

Ces petits magasins font partie du quotidien des Japonais et leur facilite la vie chaque jours. Mais pourquoi et comment ces commerces de proximité sont arrivés à ce niveau de popularité ?

 

Un concept venu des États-Unis

En 1939, un producteur de lait de l’Ohio du nom de J.J. Lawson eu une idée qui révolutionnera les magasins tels que nous les connaissons. Au lieu d’aller tous les matins distribuer son lait jusqu’aux maisons à travers l’état, ce qui prenait beaucoup de temps et coutait de l’argent, pourquoi ne pas créer des magasins où les clients viendraient directement chercher leur lait ?

Avec un succès au rendez-vous, les enseignes Lawson vont se diversifier et proposer des produits de premières nécessités comme du pain, des oeufs, des jus et du jambon.


Son aventure Japonaise a commencé en juin 1975. Cette année là, le premier Lawson a ouvert au Japon, dans la ville de Sakurazuka dans la prefecture d’Osaka. Et en 1979 la société Mitsubichi rachète la compagnie Lawson, qui passe définitivement sous pavillon Japonais.

 

Aujourd’hui, il existe trois principales compagnies qui se partagent la majorité du business des commerces de proximité : 7-Eleven, Family Mart et Lawson. Il y aurait plus de 56 000 konbini1 (chiffres de 2017), et un konbini pour 2200 habitants au Japon. Ce qui fait de l’archipel le premier pays au monde en terme de quantité de commerces de proximité.

 

 

L’originalité Japonaise

C’est la particularité de la culture Japonaise, les supérettes Japonaises sont uniques, non pas pour leur architecture, ou les produits proposés, mais par la quantité et l’originalité des services disponibles.

 

Dans les konbini, en plus d’acheter des produits de consommations courantes, vous pouvez y recevoir du courrier, retirer de l’argent, scanner un document, payer vos factures d’eau, de gaz, ou électricité, réserver des places de parking ou même réserver votre avion.

Ce sont ces services qui font des konbini Japonais de vrais “convenience store”.

 

 

Un succès

Les services proposés sont une des raisons de ce succès, mais les konbini vont aller plus loin. Avec une attirance des Japonais pour la cuisine traditionnelle, les konbini vont se mettre à produire eux mêmes leurs produits. Les onigiri, sorte de triangle de riz composés de poisson ou de viandes, et les oden (pot-au-feu) seront les premiers produits à être directement fabriqués par les entreprises elles-mêmes. Les Japonais sont aussi très à cheval sur l’hygiène. C’est pourquoi les konbini se font livrer leurs produits frais plusieurs fois par jours.

 

Dans la 2ème moitié des années 1980, de nombreuses supérettes vont ouvrir, dû à une concurrence féroce entre les principaux acteurs. Le but, avoir la plus grande visibilité vis à vis des Japonais, et devenir le n°1 en terme de couverture du territoire.

 

Les effets de succès de ces konbini se font ressentir au Japon. Les supermarchés de taille Super U ou Intermarché sont peu présents dans les villes Japonaises. Les seuls grands supermarchés se trouvent en périphérie et sont de tailles impressionnantes. 

Les plus connus, les Aeon Mall. Immenses centres commerciaux, qui proposent de nombreux magasins sur plusieurs bâtiments. La ville où j’habite possède d’ailleurs le plus grand Aeon Mall du Japon (100.000m2), il propose un bâtiment pour vêtement et nourriture, un autre pour les produits destinés aux animaux, un autre pour les enfants et un dernier destiné au sport.

 

Pour le moment, lors d'un achat dans un konbini, vous devez systématiquement vous diriger vers des caisses classiques avec hôtesses. Cette absence de caisses automatiques dans les magasins les plus répandus n'est plus pour très longtemps.

Des entreprises comme Lawson lanceront en 2020 les premières expérimentations de caisses automatiques dans leur konbini. De quoi chambouler une industrie qui attire près de 1.5 milliards de clients par mois2 et de mettre en danger le travail de nombreuses personnes.

 


 

https://www.statista.com/statistics/810901/japan-convenience-store-numbers/

https://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/japon-les-konbini-superettes-qui-ne-connaissent-pas-de-crise_1726159.html