Blog.

Le rituel des cartes de visite au Japon

Tweet

22/10/2018

La veille de ma première conférence sur le design, mon Sensei m’a fortement conseillé de me créer des cartes de visite. J’ai d’abord cru à une plaisanterie, mais il a insisté en m’indiquant que l’échange de carte de visite était importante au Japon.

Cet échange a pour nom meishi koukan (名刺交換). Meishi veut dire la carte de visite et Koukan signifie l’échange.

 

Le rôle de la carte de visite

Cet échange de carte de visite se fait systématiquement lors d’une première rencontre : elle introduit une relation. Cela peut arriver dans un cadre professionnel, ou non. En France, la carte de visite a une forte connotation “professionnelle”, au Japon c’est quelque chose de très commun qui peut se faire partout. La carte de visite est comme une seconde pièce d’identité, qui permet de dire à votre interlocuteur que vous existez bien.

 

Même si en France la carte de visite est courante, elle n’est pas nécessaire. Vous pouvez très bien vous en sortir en donnant votre numéro de téléphone, votre mail ou votre compte Linkedin. Alors qu’au Japon, si vous n’avez pas de cartes de visite et qu’une personne vous propose la sienne vous devrez vous excuser platement. Surtout ne dites pas que vous n’en avez pas, ce qui passerait pour un manque de sérieux de votre part. Dites plutôt que vous n’en avez plus aujourd’hui (nous supposons que vous avez écoulé tout votre stock dans la journée).

 

Les rêgles du meishi koukan

Bien qu’au premier abord cela puisse paraitre assez simple, il faut savoir que la cérémonie du meishi est dirigée par quelques règles. Il est préférable de les respecter si vous voulez que votre interlocuteur conserve une bonne image de vous.

 

 

 

 

 

 

 

Dans une société de plus en plus numérique, le Japon fait figure d’exception avec les cartes de visite. Cet échange où chaque geste sera analysé et interprété continue d’être une tradition pour les Japonais. Toutes ces règles qui semblent ennuyeuses et chronophages font toute la beauté de ces traditions sociales. Ce cérémonial du meishi représente parfaitement la culture Japonaise vis à vis de l’autre, du respect et de la modestie.