Blog.

Je fais quoi exactement au Japon ?

Tweet

26/11/2018

Cela fait maintenant 2 mois que j’ai posé les pieds au pays du soleil levant. J’ai pu profiter des sentos, me balader dans les campagnes, apprendre les bases du Japonais et me faire des amis Tibétains. 

Mais qu’en est-il de mes études ? Suis-je réellement ici pour travailler ? Je vais tout vous expliquer.

 

La Chiba Institute of Technology

L’école dans laquelle je fais mon semestre à l’étranger, la Chiba Institute of Technology (CIT) est une école reconnue au japon pour son département de robotique. Pas de chance, je suis là pour du design.

Même si la CIT n’est pas reconnue pour ce domaine, elle possède de nombreux laboratoires qui ont formé des étudiants qui sont maintenant chez des compagnies comme Sony ou Nikon.

J’ai intégré le laboratoire du professeur Kazuhiko Yamazaki: le “Smile Experience Design Lab”.

 

Le terme “laboratoire” ne veut pas dire que je fais de la chimie ou des expériences sur des zombies. Mon labo est une grande pièce avec de nombreux outils à disposition, comme des imprimantes 3D, des caméras, des imprimantes pour toutes les tailles d’impression, des ordinateurs pour travailler sur la modélisation et des post-it, beaucoup de post-it.

 

En ce moment vous vous dites: “Mais attends, tu fais du design maintenant ? Tu vas créer des meubles, des ordinateurs ?”.

Alors, non, pas du tout. Je vais vous expliquer quel type design j’étudie.

 

 

L’UX Design

Comme je l’ai abordé dans mon article sur les distributeurs automatiques au Japon, le design est plus complexe qu’il n’y parait. Il n'est pas seulement là pour embellir les choses, les rendre "esthétiques". Rendre beau quelque chose est un composant du design, comme la cardiologie est un composant de la médecine. 

 

C’est pourquoi il existe plusieurs domaines de design, voici quelques exemples :

 

Dans chacun de ces types de design, est présente une expérience utilisateur. Lorsqu’un utilisateur boit dans une tasse (design de produit), il vit une expérience. Lorsqu’une personne entre dans un musée (design d’espace), il vit une expérience dans l’espace dans lequel il se déplace. Et lorsqu’une personne utilise le site web de la Poste (design de service), ce dernier vit une expérience numérique.

 

On parle alors d’expérience utilisateur, ou User Experience Design (UX Design) en anglais. L'objectif de ce domaine est de penser et de travailler sur cette expérience d’usage.

 

Grâce à mes études en informatique j'ai voulu me tourner vers le design de service numérique (application, site web…).

Mon futur travail sera donc de créer des expériences numériques pour qu’elles correspondent aux besoins de l’utilisateurs et qu’elles soient uniques. Des expériences sur un site web, sur une application mobile, ou sur l’écran tactile d’un centre commercial.

 

Mes recherches

Durant ces 6 mois à la CIT, j’ai un travail de recherche à réaliser. 

J’ai pu choisir librement mon sujet et mes démarches.

 

Comment ai-je choisi mon sujet ?

Je me suis concentré sur un phénomène qui touche de nombreuses personnes et dont les conséquences font le sujet d’actualité depuis quelques temps maintenant : le manque de confiance des utilisateurs envers les sites internet.


De nombreux scandales de piratages de cordonnées bancaires font les titres des journaux tous les ans. Le dernier en date : British Airways. La compagnie Britannique s’est fait dérober plus de 380.000 cartes bancaires.

 

Face à ces vols de données, de nombreux utilisateurs ne se sentent pas rassurés lorsqu’il s’agit de donner leurs informations personnelles (adresse, cordonnées bancaires, téléphone) à des services ou applications.

Le doute est présent : “Puis-je leur faire confiance ?”, “Ma carte bleue va-t-elle se faire voler ?”.

Toutes ces questions résonnent en boucle dans la tête des utilisateurs. C’est pourquoi l’expérience utilisateur est altérée.

 

L'objectif vise donc à trouver des leviers qui permettraient d’améliorer cette expérience et ainsi renforcer la confiance que porte l’utilisateur envers le site ou à l’application qu’il utilise.

 

En octobre dernier j’ai créé un sondage en ligne où je demandais aux personnes de répondre à différentes questions sur leurs habitudes et leurs ressenties face aux services en ligne.

 

Les résultats ont été unanimes. Sur 80 personnes sondées, seulement 14% font confiance aux sites internet pour conserver les données personnelles et 85% avouent avoir déjà interrompus un paiement en ligne du à un manque de confiance envers le site utilisé.

 

Ces chiffres montrent qu’il y a réellement quelque chose à faire pour améliorer cette expérience et rassurer les utilisateurs dans leur utilisation des services.

 

L’objectif de ces travaux de recherches et d’aboutir à un guide pour concevoir une expérience rassurante et pleine de confiance.

Je vous partagerais mes avancées et mes étapes de recherches sur ce blog.