Blog.

Comment se déroulent des recherches d'UX Design ?

Tweet

11/02/2019

Durant ce semestre je travaille sur un thème qui me tient à coeur et qui est d’actualité. Depuis quelques années les scandales liés à nos données personnelles se font de plus en fréquents. Qu’elles soient liées à la vente de nos données privées sans notre consentement (coucou Facebook) ou le piratage des serveurs par des groupes mal intentionnés.

Dans ce climat de méfiance et d’insécurité, comment l’UX Design peut-il rassurer l’utilisateur lors de l’entrée de ses informations personnelles (carte de crédit, adresse, email …) ?

C’est la première fois que je me lance dans des recherches universitaires. Je n’ai aucune expérience : je suis donc dans l’inconnu complet. Heureusement, avant de partir pour le Japon j’avais fait l’acquisition d’un livre sur l’UX Design écrit par Carine Lallemand. Cette bible renferme de nombreuses méthodes, utiles aussi bien pour de la recherche que pour de l’UX d’entreprise.

 

Pour comprendre cet article je vous conseille de relire mon article dans lequel j'expliquais ce que je faisais au Japon.

 

Les enjeux

Le but final de ces 5 mois de recherche est d’aboutir à un guide complet du design d’interfaces de confiance.

Ce guide tentera d'aider les designers dans leur quête de créer l'interface la plus rassurante pour les utilisateurs. Ainsi, dans la même optique que les guides réalisés par Google et Apple pour la mise en ligne d’une application sur leur magasin, ce guide sera à destination des designers et non pas des utilisateurs. 

Mon semestre repose une grande partie sur la réussite de ces travaux de recherches (ça déconne pas).

 

 

Les étapes

 

L’exploration

Dans une première partie j’ai tenté d’en savoir plus sur les habitudes des gens quand à leur façon de payer sur internet. 

Les résultats ont été sans appels. 85% des personnes interrogées ont déjà ressenti de la peur liée à l’usage de la carte bleue avant d’acheter en ligne.

Et 91% des personnes ont déjà interrompu un paiement internet car le site en question ne leur inspirait pas confiance.

 

Ces chiffres sont révélateurs d’un manque de confiance certain des utilisateurs envers les sites internet et les application mobiles. De plus, cette peur se semble pas s'atténuer, dû à de nombreux scandales concernant des entreprises comme Google et Amazon. Par exemple, leurs enceintes connectées, qui seraient en permanence à l'écoute des utilisateurs ...

 

 

Les recherches de l’existant

Après avoir demandé aux utilisateurs leurs ressentis et décelé des problèmes, j'ai pu commencer ma partie de recherche.

Dans tous travaux de recherche design une analyse de l’existant est primordiale. Elle permet de comprendre comment fonctionnent les concurrents et quelles sont les solutions déjà proposées. Grâce à ces données, on peut concevoir une cartographie de l’ensemble du marché et positionner les produits existants en fonction de leur ses points forts et faibles. 

 

Ainsi, on peut tenter de comprendre pourquoi les produits disponibles actuellement sur le marché répondent partiellemment, ou pas du tout, aux besoins des utilisateurs. 

 

 

On tente de comprendre

Après avoir passé de longues heures à tester les pages de paiement de sites marchands. J’ai réalisé une cartographie d’interface de ce qu’il existe aujourd’hui sur le web. En marketing, cette méthode est aussi appelé “Étude de l’existant”.

Toutes ces données récoltées vont nous aider à comprendre à quels problèmes les utilisateurs font face et quels sont les leviers pour les atténuer, voire les supprimer. 

Cette étape d’idéation permet d’utiliser des outils de design comme l’élaboration de "persona" et la "user journey map", qui aideront à comprendre l'utilisateur et le déroulé de son expérience.

 

 

C’est le moment d’innover

Maintenant nous savons comment fonctionne le marché et les leviers qui permettent d'améliorer cette expérience stressante.

Avec ces leviers (ou paramètres), 3 prototypes différents ont été réalisé. Chacun des 3 prototypes joue sur ces 3 paramètres.

 

 

L’étape à risque

Les prototypes sont faits. Il ne reste plus qu’à les faire tester !

Un outil incontournable de beaucoup de travaux d’UX Design est le test utilisateur. Il consiste à faire tester ses productions à des utilisateurs testeurs. L’objectif est de valider (ou non) les prototypes réalisés durant la phase d’innovation.

 

Les retours faits lors du test par l’utilisateur peuvent se présenter sous différentes formes :

 

 

Étape finale

Grâce à l’étape des tests utilisateurs nous avons maintenant les retours sur mes prototypes. Pour cette dernière étape nous allons utiliser ces retours utilisateurs pour concevoir le résultat final : l’interface parfaite, 100% rassurante pour les utilisateurs.

 

Au delà de pouvoir proposer un prototype final qui aura passé les tests, l’objectif final de ces recherches est de travailler sur un guide sur la confiance pour les concepteurs d’interface.

 

Au moment où j’écris ces lignes, je termine mes recherches au CIT, et je suis en plein dans la dernière étape de mes recherches. Le stress est d’autant plus élevé que j’ai été invité à présenter mes travaux lors d’une exhibition qui se tiendra le 1er et 2 mars sur Tokyo. Cela sera l’occasion pour moi de montrer à de nombreux designers ma progression FULGURANTE en Japonais. 

 

 

 

Ou pas.